Xenopolitics #1 : atelier au Jeu de Paume • mai 2017

Au Musée du Jeu de Paume le 16 mai 2017 de 17h à 22h, à l’occasion du lancement de l’exposition « Futurs non-conformes #3. Futurs déviants » sur le site de création en ligne du Jeu de Paume Virtuel .

Aliens in Green est un nouveau laboratoire d’investigation mobile et groupe de théâtre tactique qui mènent des recherches sur les agents aliens du xéno-pouvoir anthropocénique. Le laboratoire met en oeuvre des procédés intermédias qui font se rencontrer science ouverte, pratiques DIY, serious games, narration spéculative, intelligence culturelle et science-fiction, de manière à ouvrir un espace public critique.

Dans cet atelier en deux partie, les Aliens in Green (AiG) guident les participants dans les processus xéno-politiques de queerisation. La première partie (limitée à 15 personnes) introduit l’impact toxique des perturbateurs endocriniens et engage les participants à réfléchir aux constructions dominantes de définition de ce qui est naturel. Un exercice do-it-yourself d’extraction d’hormones des urines suit cette présentation. Dans la seconde partie ouverte à tous, les participants présentent les narrations subjectives développées dans la première session. L’ensemble se conclut par un rituel d’exorcisation de l’hormone collective, pendant que les AiG facilitent une discussion sur ce que cela veut dire d’être alien en regard des xéno-pouvoirs en jeu.

Photos : Dasha Ilina

 

 

L’action réalisée peut donc être comprise comme une action à la fois symétrique et antagoniste de celle des Men In Black. Ils agissent comme des agents discursifs qui s’occupent des relations humaines avec des formes de vie de troisième type. Contrairement aux Men In Black qui opèrent dans le secret, les Aliens In Green agissent ouvertement pour permettre aux Terriens d’identifier les collusions entre capitalisme et intérêts xénopolitiques.

Commissariat invité : Maria Roszkowska et Nicolas Maigret. Programme : Marta Ponsa. Merci à Mélanie Lemaréchal, Roxy Buembo et l’équipe du Jeu de Paume.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *