Xenopolitics #1: Residency @ Coal Project 2017-2019

Residency in the context of the Sustainable culture laboratory [Ladyss, COAL] on the relation between food and toxicity.

Résidence menée dans le cadre du Laboratoire de culture durable [Ladyss, COAL] et qui porte sur la relation entre alimentation et toxicité.

Participants: Bureau d’études, Ewen Chardronnet, Špela Petrič

EN:

Since 2016, various researches and experiments have been carried out within the framework of the Aliens in Green artists’ collective, by the artists Bureau d’études, Ewen Chardronnet, Spela Petric and Mary Maggic in order to set up a performance installation at the intersection of the laboratory of analysis, the observatory of controversies and the board game.

This performable installation, conceptualized with the support of a development grant from the CNC-DICRéAM, focuses on a complex, entangled, networked object: endocrine disruptors. Endocrine disruptors are intimately related to us: they are present in our blood and pass through human and nonhuman bodies through these major semiotic circuits that are hormonal systems.

Endocrine disruptors involve health (toxicities) and societal issues (pharmacopornographic and eco-hetero-normative regimes (Preciado, Di Chiro)), but also industrial and geopolitical issues (fusions between agro-, petro- and pharmacochemical industries, chemical alliances between China / USA, etc.).

FR:

Depuis 2016, différentes recherches et expérimentations ont été effectuées dans le cadre du collectif d’artistes Aliens in Green, par les artistes Bureau d’études, Ewen Chardronnet, Spela Petric et Mary Maggic en vue de mettre en place une installation performée à l’intersection du laboratoire d’analyse, de l’observatoire des controverses et du jeu de plateau.

Cette installation performable, conceptualisée lors d’un aide au développement du CNC-DICRéAM, se focalise sur un objet complexe, enchevêtré, en réseau : les perturbateurs endocriniens. Les perturbateurs endocriniens nous concernent intimement : ils sont présents dans notre sang et traversent les corps humains et non humains au travers de ces grands circuits sémiotiques que sont les systèmes hormonaux.

Les perturbateurs endocriniens mettent en jeu des questions sanitaires (toxicités) et sociétales (régimes pharmacopornographiques et éco-hétéro-normatifs (Preciado, Di Chiro). Mais également des enjeux industriels et géopolitiques (fusions industrielles entre groupes agro-, pétro- et pharmachimiques, alliances chimiques Chine/USA, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *